L’ Aide Médicale d’Etat est une couverture maladie destinée aux étrangers sans titre de séjour.

Créée en 1999, avec la Couverture maladie universelle, l’AME, est une branche à part de la sécurité sociale pour les étrangers sans papiers, permettant la continuité des soins dans une logique de santé publique. Elle permet, à ceux qui en bénéficient, de consulter des médecins généralistes et assure ainsi le dépistage et le traitement des maladies de façon précoce, le suivi des femmes enceintes, la prise en charge médicale des enfants. Il s’agit d’assurer la santé des personnes et la santé de tous sur un même territoire.

L’AME est ouverte sous deux conditions : avoir moins de 746 euros par mois pour une personne seule et prouver que la personne est en France depuis au moins 3 mois.

En revanche, le panier de soins, c’est-à-dire les prestations médicales couvertes, est réduit (remboursements plus faibles pour certains médicaments, les lunettes, les prothèses dentaires, etc).

Les bénéficiaires de l’AME sont le plus souvent des personnes sans ressources, au vécu traumatique – dans leur pays, lors du parcours migratoire – aux conditions de vie difficiles (certains vivent à la rue d’autres dans des campements) qui sont de ce fait exposées aux maladies de la précarité – maladies respiratoires, problèmes digestifs, dermatologiques – et en grand besoin de soins médicaux.

En pratique, on constate qu’un grand nombre de personnes n’a pas recours à l’AME.

A Médecins du Monde, 88% des personnes qui nous ont consulté n’ont pas ouverts leurs droits AME alors qu’ils y ont droit, parce qu’ils ne connaissent pas le dispositif ou en raison de la complexité administrative. Nous avons aussi constaté que parmi ces personnes près de 50 % présentent un retard de recours aux soins, 42% des femmes enceintes présentent un retard de suivi de grossesse.

Combien coûte l’AME ? Depuis 2015, le chiffre des bénéficiaires de l’AME est stable environ 310 000 bénéficiaires. Le budget de l’AME s’élève à 935 millions d’euros par an et représente 0,5 % des dépenses de santé. En permettant la prise en charge précoce des maladies, l’AME évite le recours aux urgences, les complications, le recours aux hospitalisations, ce qui in fine diminue les coûts pour la dépense publique tout en assurant une meilleure santé pour tous.

Pour aller plus loin

Article du 7/10/2019 : Aide médicale d’Etat : « Tout le monde pâtirait d’une moins bonne prise en charge des migrants » – Maryline Baumard