Pourquoi est-on dans l’obligation d’accueillir des migrants ?

 Les obligations peuvent être envisagées sous l’angle de l’éthique, de la morale ou sous l’angle du droit. Je les envisage ici sous l’angle du droit international, régional – le droit européen – ou les droits nationaux.

 Il y a d’un côté des migrants qui ont le droit d’obtenir un séjour sur le territoire et ceux qui peuvent demander l’accès au territoire.

 Ceux qui ont le droit regroupent deux catégories : le droit complet et le droit incomplet.

 Qu’est-ce qu’un droit complet ? C’est le droit d’entrée sur le territoire, d’y circuler et de s’y installer.

 Cela recouvre d’une part les citoyens européens pour autant qu’ils soient autonomes financièrement. Et d’autre part, le regroupement familial. Le regroupement familial c’est le droit pour une personne qui a des moyens financiers, qui a un logement suffisant, une couverture soin de santé, d’être rejoint par les membres de sa famille nucléaire, c’est papa, maman, les enfants mineurs ou les tout jeunes majeurs dépendants.

 A côté de ce droit complet, il y a les droits incomplets. On entend par droit incomplet uniquement le droit de ne pas être éloigné si on est parvenu à être arrivé sur le territoire. Etre parvenu à arriver, parfois au péril de sa vie comme les personnes qui traversent la Méditerranée sur les bateaux. Et on va retrouver là les catégories des plus vulnérables qui demandent une protection : les mineurs étrangers non accompagnés, les victimes de la traite et du trafic, les personnes très très gravement malades et enfin les demandeurs d’asile.

 Les demandeurs d’asile ou réfugiés ce sont ceux qui demandent à ne pas être renvoyés dans leur pays d’origine par ce qu’ils y sont menacés à titre individuel ou de manière collective par exemple parce qu’il y sévit une guerre civile.

 Voilà l’essentiel des catégories de migrants qui ont un droit, soit à l’accès et au séjour, soit un droit uniquement à ne pas être éloigné du territoire.

 Les autres peuvent demander un titre de séjour pour des raisons de tourisme, des raisons professionnelles, des raisons d’études mais sans garantie de l’obtenir.

Pour aller plus loin